Les complications cardiovasculaires du diabète

Le diabète est un facteur de risque de l'atteinte des grosses artères. Cette atteinte est appelée macro-angiopathie. Elle est due à la sclérose[1] des vaisseaux (athérosclérose) secondaire à un dépôt à l'intérieur des vaisseaux, que l'on appelle "plaque d'athérome" : ce dépôt entraîne donc un rétrécissement des artères. 

Les artères les plus touchées sont les artères : 

• du cœur (les artères coronaires se bouchent, entraînant l'angor ou angine de poitrine avec le risque d'infarctus du myocarde. « crise cardiaque ») 

• des jambes (le risque est l'artérite des membres inférieurs, avec ses complications de gangrène qui peuvent aboutir à l'amputation) 

• du cou (le risque est l'accident vasculaire cérébral ("attaque") avec ses conséquences, l'hémiplégie). 

Le cœur

Le diabète est un facteur de risque de l'atteinte des grosses artères. Cette atteinte est appelée macro-angiopathie. Elle est due à la sclérose[1] des vaisseaux (athérosclérose) secondaire à un dépôt à l'intérieur des vaisseaux, que l'on appelle "plaque d'athérome" : ce dépôt entraîne donc un rétrécissement des artères. 

Les artères les plus touchées sont les artères : 

• du cœur (les artères coronaires se bouchent, entraînant l'angor ou angine de poitrine avec le risque d'infarctus du myocarde. « crise cardiaque ») 

• des jambes (le risque est l'artérite des membres inférieurs, avec ses complications de gangrène qui peuvent aboutir à l'amputation) 

• du cou (le risque est l'accident vasculaire cérébral ("attaque") avec ses conséquences, l'hémiplégie). 

Quelle prévention ?

1. Equilibrer son diabète, 

2. Réguler sa tension en respectant la médication, en réduisant le sel, en augmentant l’apport des légumes pour assurer l’apport en potassium et de fibres, en couvrant l’apport calcique et en pratiquant une activité physique adaptée et régulière

3. Réduire progressivement le poids (perdre au moins 10% de l’excès pondéral en 6 mois)

4. Arrêter de fumer

5. Bouger régulièrement et diminuer la sédentarité

6. Veiller à un apport équilibré en lipides quantitativement et qualitativement

7. Faire un bilan cardiologique au moins une fois par an.


Références:

[1] Durcissement d'un tissu ou d'un organe par suite d'une prolifération du tissu conjonctif qui entre dans leur structure, s'accompagnant d'une augmentation du collagène et d'une raréfaction progressive des cellules et qui constitue souvent le stade terminal d'une lésion inflammatoire. https://www.cnrtl.fr/definition/scl%C3%A9rose

[2] H. Ibrahim, N. Hbaili, A. Ben hammouda, O. Berriche, N. Jenhani, H. Jamoussi, S. Blouza (2012). La macroangiopathie chez le sujet âgé diabétique – Diabetes & Metabolism ; Vol 38 - N° S2. P. A123-A124 

https://www.em-consulte.com/article/705533/la-macroangiopathie-chez-le-sujet-age-diabetique  

[3] H. Moalla, I. Rojbi, I. Ben Nacef, N. Souissi, M. Werfilli, N. Mchirgui, K. Khiari. (2020) Risque podologique et macroangiopathie diabétique : quelle association ? Annales d'Endocrinologie ; Vol 81 - N° 4 P. 419-420 - https://www.em-consulte.com/article/1393129/risque-podologique-et-macroangiopathie-diabetique%C2%A0  

[4] I. Sebai, I. Oueslati, N. Khessairi, M. Yazidi, E. Talbi, FCM. Chihaoui. Les facteurs prédictifs de la macroangiopathie chez le diabétique de type 2. Diabétologie. https://www.louvainmedical.be/fr/article/les-facteurs-predictifs-de-la-macroangiopathie-chez-le-diabetique-de-type-2